Débloquer une porte en bois coincée à cause de l’humidité

Avec l’humidité et les récentes intempéries votre porte gonfle et il devient difficile de l’ouvrir. Ce type de problème est monnaie courante puisque le bois est un matériau naturel qui travaille selon les conditions météorologiques. Sous l’effet de la chaleur ou de l’humidité il va se dilater et se contracter avec le froid.

porte bois

Alors comment faire quand il devient difficile d’ouvrir votre porte d’entrée par temps de pluie?

Comme nous vous l’avons précisé précedemment le bois est un matériau qui travaille, alors mieux vaut attendre. Cependant si le problème persiste, différentes solutions sont envisageables.

  • Commencez par vérifier vos charnières. Votre porte en bois s’est peut être simplement inclinée du fait des charnières dévissées. Dans ce cas là, il suffit simplement de déplacer de quelques millimètres les charnières pour les revisser. Si les ouvertures pour les vis se sont agrandies, utilisez de la colle à bois pour les resserrer.
  • Si suite à ça, le problème n’est toujours pas résolu, intéressez vous de plus prés au panneau de la porte. Pour connaître l’endroit exact ou la porte coince, utilisez un bout de papier carbone que vous ferez glisser en dessous et sur le côté de la porte. Mettez le côté encré vers le panneau, ainsi vous verrez sur la porte quelles sont les parties foncées qui devront être rabotées.
  • Pour raboter, faites attention de n’enlever qu’un peu car une fois le bois contracté vous risquez de créer un jour et donc de perdre de la chaleur. Pour cela, utilisez du papier de verre à grain de grande taille ou un rabot et des ciseaux. Les professionnels recommandent généralement de raboter de quelques millimètres seulement. Par exemple, 2 mm au dessus et du côté de la charnière, 3 mm du côté de la serrure et 5 mm pour le dessous de la porte. Ensuite, pensez à repeindre la partie rabotée de la porte pour qu’elle soit protégée de l’humidité. Sinon la porte risque une fois de plus de gonfler. Là encore il va falloir être vigilant à la grosseur de la couche de peinture.